Si le centre de l’exposition Sainte -Victoire 1990 se situe au musée Granet, tous les musées de la ville ont orienté, d’un commun accord, leur présentation de l’été sur le même thème. Qui, à Aix-en-Provence, pouvait rester indifférent à l’incendie qui détruisit le 28 août 1989 la robe moirée de Sainte-Victoire et ravagea le plateau du Cengle?

Désireux de participer à l’effort collectif de toute la ville, les Amis du musée Granet et de l’œuvre de Cezanne ajoutent encore aux entreprises engagées pour la renaissance de Sainte-Victoire et dans le cadre de l’exposition, l’organisation de trois concerts. Les artistes ont accepté de donner l’intégralité de leur cachet pour la restauration du site de Sainte-Victoire.

Ainsi l’Association a directement participé à son reboisement, en remettant au Syndicat intercommunal, mis en place pour la restauration du massif incendié fin août 1989, un chèque de 80 000 francs. (12 195 €)

Paul Cezanne, La Montagne Sainte Victoire- Paris, Musée d’Orsay

Les interprètes qui jouèrent en faisant don de leur cachet:

  • Hélène Grimaud avec l’orchestre de Provence-Alpes-Côte-d’Azur sous la baguette de Philippe Bender
  • Dominique de Williencourt
  • L’ensemble « Pro Arte » ( Huguette Déat, violon; Elisabeth Guestault-Richard, flûte; Dominique Richard, alto; Jean Huchot, violoncelle).
Catégories : Publications